Zohra desseigne

Affaire Zohra Dati : Dominique Desseigne refuse de réaliser un test de paternité

Présent9eacute; comme étant le père présum9eacute; de la fille de Rachida Dati, Dominique Desseigne est revenu sur cette « histoire » dans une interview accordée au magazine M, paru ce week-end dans le supplément du journal Le Monde. S’il a confirmé avoir eu une relation avec l’ancienne garde des sceaux, il a affirmé en revanche son refus de se soumettre à un test de paternité dans les prochains jours…

Dominique Desseigne, le PDG du groupe Lucien Barrière, a confirmé au magazine M paru le week-end du 3 au 4 novembre dernier, avoir eu une liaison avec Rachida Dati mais « jure qu’il ignore » s’il est ou non le père de la petite Zohra, aujourd’hui âg9eacute;e de 3 ans et demi.

D’apr9egrave;s l’hebdomadaire, il est assigné à comparaitre mardi prochain devant la chambre civile de grande instance de Versailles en reconnaissance de paternité par Rachida Dati elle-même. Le milliardaire a d'ores et déj9agrave; déclar9eacute; qu’il ne réaliserait pas de test de paternité, une procédure que la loi française ne peut d’ailleurs lui imposer.

Refusant de s’exprimer davantage sur cette “histoire9ldquo;, ce grand patron du CAC 40 a conclu en affirmant qu’il avait ét9eacute; «correct » et qu’il n’avait rien à se reprocher.

Des faits démentis par une source judiciaire proche de Rachida Dati pour qui la maire du 7 ème arrondissement devrait invoquer « des attitudes de Dominique Desseigne » lors du procès. Toujours selon cette même source, l’homme d’affaire aurait loué un appartement à l’ancienne garde des sceaux et serait venu réguli9egrave;rement lui rendre visite afin de voir la fillette.

Une affirmation totalement réfut9eacute;e par le principal intéress9eacute; qui n’a pas manqué de souligner qu’9agrave; l’9eacute;poque, la presse attribuait des relations entrelacées de « la dame » (comme il aime à nommer Rachida Dati) avec d’autres partenaires.

Dési9shy;gn9eacute; père de Zohra Dati, Domi­nique Desseigne explique pourquoi il fait appel

Publié le vendredi 24 octobre 2014 à 11:31 par La Rédaction

Dési9shy;gn9eacute; par la justice comme étant le père de Zohra, la fille de Rachida Dati, Domi­nique Desseigne se défend. Pour la première fois, il s’ex9shy;prime sur cette affaire.

Le 7 octobre 2014, le Tribu­nal de Grande Instance de Versailles a tran­ch9eacute; : Domi­nique Desseigne est dési9shy;gn9eacute; comme le père de Zohra, la fille de Rachida Dati, née en janvier 2009. Si aucune preuve médi9shy;cale n’a ét9eacute; appor­t9eacute;e – le PDG du groupe Lucien Barrière refu­sant de se soumettre à un test de pater­nit9eacute; – la justice a estimé que les preuves appor­t9eacute;es par l’an9shy;cienne Garde des Sceaux étaient suffi­santes, au contraire des él9eacute;ments appor­t9eacute;s par la partie adverse.

L’homme d’af9shy;faires de 70 ans n’en9shy;tend pas pour autant s’ar9shy;r9ecirc;9shy;ter là. « J’ai décid9eacute; de faire appel de cette première justice qui ne corres­pond pas à ce que j’ai vécu », a-t-il assuré dans les colonnes de L’Obs qui lui consacre un long portrait. Il n’en dira pas plus, « le simple fait d’9eacute;voquer cette rela­tion passée le raidit », note le jour­na9shy;liste.

Le tribu­nal de Versailles l’a pour­tant condamné à verser une pension alimen­taire, d’un montant de 2 500 euros par mois, à Rachida Dati, rétro9shy;ac9shy;tive depuis décembre 2013. Une somme nette­ment infé9shy;rieure à ce qu’a9shy;vait demandé la maire du VIIème arron­dis9shy;se9shy;ment de Paris : 6 000 euros par mois à comp­ter de la nais­sance de Zohra.

Domi­nique Desseigne a peut-être perdu une bataille, il entend bien gagner la guerre.

Rachida Dati et Zohra : Dominique Desseigne, itinéraire du playboy millionnaire

Qui est Dominique Desseigne, l'homme d'affaires que Rachida Dati aurait désigné comme étant le père de sa fille Zohra ? Le PDG du groupe de casinos et hôtels Lucien Barrière a confirmé à la rédaction du Point que l'actuelle maire du 7e arrondissement de Paris l'avait assigné en justice pour "reconnaissance de paternité" devant un tribunal civil hors de la capitale. Pour Le Point, c'est une preuve que Rachida Dati le désigne comme le père de Zohra, née le 2 janvier 2009, malgré le démenti de l'intéressée.

Belle, intelligente et vive

Après la naissance de la fillette, à la clinique de la Muette, les spéculations les plus folles sur l'identité du père avaient fait les choux gras de la presse. Parmi les noms cités, celui de Dominique Desseigne. Paris Match vient d'exhumer une grande interview de l'homme d'affaires, publiée en 2009, dans laquelle il évoque justement Rachida Dati avec qui on lui prêtait une romance : "[Elle est] belle, intelligente et vive", déclarait-il alors, tout en précisant : "Et mes enfants l'adorent. C'est un ministre compétent et courageux." Interrogé sur l'identité du père de Zohra, Dominique Desseigne déclarait avec pudeur : "Non, et je ne me suis jamais permis de lui poser la question." Une déclaration qui prend une tout autre saveur à la lumière des informations du Point.

L'histoire intime de Dominique Desseigne est indissociable de la grande réussite de la famille Barrière et de sa tragédie. Le groupe Barrière représente 37 casinos, 15 hôtels de luxe, près de 130 restaurants et bars, dont Le Fouquet's à Paris. Dominique Desseigne était l'époux depuis 1984 de Diane Barrière, fille adoptive de Lucien Barrière et son héritière à la tête du groupe en 1990. Diane et Dominique ont deux enfants : Joy et Alexandre, promis à de grandes études et à reprendre l'entreprise familiale. En 1995, Diane Barrière-Desseigne est victime d'un grave accident d'avion, entre Saint-Tropez et La Baule, dont elle ressort tétraplégique. Elle s'éteint en 2001.

Soixantaine milliardaire aux allures de playboy

Huit ans plus tard, dans le portrait que lui consacre Paris Match, Dominique Desseigne est décrit comme un millionnaire aux allures de playboy, ami personnel de Nicolas Sarkozy (qu'il a accueilli au Fouquet's le soir de sa victoire en 2007), qui ne s'est jamais caché de ses aventures amoureuses depuis le décès de son épouse : "Toutes celles qu'il a aimées ont en commun, il le souligne, d'être 'belles et intelligentes'. Il y en a eu beaucoup de richement dotées, comme Corinne Bouygues, une fille Darty, une héritière Desmarets (le Canadien) ou encore la Libanaise Mouna Ayoub, avec qui sa liaison a duré plus de deux ans, écrivait Paris Match. Mais certaines n'avaient pas un sou. Ainsi, une comédienne dont il veut taire le nom, mais dont il confie qu'elle l'a totalement relooké."

Très agacée par le tapage médiatique causé par l'article du Point ce matin, Rachida Dati a publié un communiqué sur sa page Facebook officielle : "Depuis 6h ce matin, je suis harcelée par des journalistes à propos de ma fille et de sa vie privée, à l'affût d'un ragot ou de détails inappropriés. (. ) Aujourd'hui, trop c'est trop, en tant que femme et en tant que maman, je demande pour ma fille, pour son équilibre, que tout cela cesse !"

Dominique Desseigne est bien le père de Zohra

La cour d'appel de Versailles a tranché: elle a confirmé que Dominique Desseigne était bien le père de Zohra, la fille de l'ancienne ministre de la Justice Rachida Dati.

Sept ans après la naissance de la fillette, la justice a tranché. La cour d'appel de Versailles a confirmé la décision du Tribunal de grande instance selon laquelle Dominique Desseigne était bien le père de Zohra, la fille de Rachida Dati, née le 2 janvier 2009, rapporte RTL. Le PDG du groupe Lucien Barrière avait refusé de se soumettre, en octobre 2014, à un test de paternité demandé en 2012. Ce choix avait été considéré comme un aveu, décision qui a donc été confirmée en appel. Le septuagénaire devra donc verser une pension alimentaire de 2.500 euros par mois, et ce depuis la naissance de l’enfant, ce que le jugement prévoyait déjà en première instance. En revanche, Zohra devra garder le patronyme de sa mère: l’ancienne ministre de la Justice avait demandé à ce qu’elle puisse porter le nom de Dominique Desseigne, ce que le tribunal a refusé.

«Dans l'intérêt de Zohra, c'est une décision juridiquement et humainement irréprochable», a déclaré à l'AFP l'avocate de Rachida Dati, Me Christine Guillot-Bouhours, faisant valoir «le droit universel à connaître sa filiation».

Rachida Dati demandait, pour sa fille, la fin du tapage médiatique

Dominique Desseigne a toujours nié être le père de Zohra, qui vient de fêter son septième anniversaire. Il a eu deux enfants avec sa défunte épouse Diane Barrière, Alexandre et Joy, qui sont aujourd'hui adultes.

La rumeur liait Rachida Dati et Dominique Desseigne dès l’annonce de la grossesse de l’ancienne garde des Sceaux. Interrogé par Paris Match en 2009, le chef d’entreprise ventait les mérites de la maire du VIIème arrondissement de Paris, qu’il trouvait «belle, intelligente et vive». Il avait, dans la même interview, affirmé ne pas savoir qui était le père de la fillette née en janvier 2009. A l'époque, la ministre de la Justice n'avait pas de compagnon officiel. Dans un communiqué, Rachida Dati s’était scandalisée du tapage médiatique réalisé au moment du dépôt de sa plainte en reconnaissance de paternité: «Aujourd’hui, trop c’est trop, en tant que femme et en tant que maman, je demande pour ma fille, pour son équilibre, que tout cela cesse!»

Dominique Desseigne dispose de deux mois pour former un pourvoi en cassation.

Toute reproduction interdite

Dominique Desseigne : le père de la fille de Rachida Dati selon la justice

Rachida Dati avait assigné Dominique Desseigne pour "reconnaissance de paternité9quot;. La justice vient de lui donner raison.

C'était l'un des secrets people les mieux gardés de ces dernières années. Alors qu'elle était garde des Sceaux, sous Nicolas Sarkozy, Rachida Dati avait donné naissance à une petite fille, Zohra, le 2 janvier 2009. La femme politique entendait à l'époque protéger sa vie privée et avait caché l'identité du père de cet enfant. En 2012, Le Point rév9egrave;lait que Rachida Dati avait décid9eacute; d'assigner Dominique Desseigne au civil pour "reconnaissance de paternité". Le père de l'enfant ne serait donc autre que le PDG du groupe Lucien Barrière, qui gère des casinos et des hôtels. Agé de 68 ans, Dominique Desseigne se classe parmi les 100 premières fortunes de France. Proche de Nicolas Sarkozy, l'homme d'affaires était présent lors de la fameuse soirée du Fouquet's le soir du 2e tour de l'élection présidentielle de 2007. Le chef d'entreprise, déj9agrave; père de deux enfants - Alexandre, 25 ans et Joy, 19 ans - qu'il a eus avec Diane Barrière-Desseigne, déc9eacute;d9eacute;e, avait refusé de reconnaitre l'enfant. Contacté par le magazine Le Point, le businessman n'avait alors pas voulu commenter les informations de ce média : "Je n'ai aucun commentaire à faire, sinon la justice me le reprocherait". Selon un proche de Dominique Desseigne interrogé par le magazine, ce dernier aurait toujours nié être le père de la fillette.

L'identité du père de l'enfant de Rachida Dati avait fait l'objet de nombreuses spéculations après l'accouchement, à la clinique de la Muette, dans le 16e arrondissement de Paris. La rumeur avait réguli9egrave;rement pointé l'ancien Premier ministre espagnol José Maria Aznar, qui avait même dû démentir dans un communiqué officiel. Un temps, certains commentateurs avaient même envisagé une paternité de Nicolas Sarkozy ou de stars de la tél9eacute;. Aujourd'hui, avec son action en justice rév9eacute;l9eacute;e par l'hebdomadaire, l'actuelle maire du 7e arrondissement de Paris, changerait de cap. Plus question de cacher l'identité du père de Zohra, sa décision d'assignation est une rév9eacute;lation fracassante. Qui va assurément faire du bruit.

Publiquement, Rachida Dati dénon9ccedil;ait le "harcèlement" des journalistes. "Depuis 6 heures ce matin, je suis harcelée par des journalistes à propos de ma fille et de sa vie privée, à l'affût d'un ragot ou de détails inappropriés", a-t-elle avancé dans un communiqué. Le Point répondait : "contrairement à ce que prétend Rachida Dati, aucun journaliste ne la harcèle depuis 6 heures du matin. C'est à 8 heures que Le Point.fr a appelé la maire du 7e arrondissement. Et l'article rév9eacute;lant qu'elle a assigné Dominique Desseigne, le P-DG du Groupe Lucien Barrière, au tribunal civil pour "reconnaissance de paternité" de sa fille Zohra n'a ét9eacute; mis en ligne qu'à 9 h 5." Dans le communiqué de Rachida Dati, qu'elle a publié sur son compte Facebook, la politicienne ne démentait pas l'assignation en justice de Dominique Desseigne.

EN VIDEO - Dominique Desseigne était apparu à la tél9eacute;vision en 2004 pour parler de son livre "Tout pour être heureux" et du déc9egrave;s de sa femme Diane Barrière, suite à un accident.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 оценок, среднее: 5.00 из 5)
Loading...
Like this post? Please share to your friends:
Leave a Reply

3 + 6 =

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

map